Symptômes

Semoule (milia) - causes et traitement


Les petits kystes sous la surface de la peau sont appelés grains granulaires, l'un des trois types différents de kystes cutanés bénins (en plus des kystes épidermiques d'inclusion, également des kystes épidermoïdes et des kystes pilaires, également des kystes trichilemmaux). Ils se forment à la sortie de la glande sébacée et sont clairement visibles de l'extérieur. Ils apparaissent principalement autour des yeux et du visage. Ils peuvent facilement être confondus avec des points noirs, même s'ils sont clairement différents d'eux en termes de tissus. Les kystes forment des vides dans les tissus qui peuvent être remplis de diverses substances. Ils sont recouverts d'une fine couche de tissu, la couche supérieure de la peau et du tissu muqueux.

Le terme technique originaire du latin est milia (milium unique) et signifie littéralement grains de millet. Cette désignation correspond à son apparence, basée sur la couleur, la forme, la consistance et la taille. Le terme grits renvoie probablement au schéma de distribution irrégulier dans le tissu cutané. Ils se produisent individuellement ou en groupes et ne suivent pas un modèle fixe dans la distribution.

Les kystes de milia sont remplis de kératine, une protéine de fibre cornéenne, et forment de petits nodules. Le matériau leur donne une consistance ferme qui devient plus dure avec le temps. Ils semblent blancs à jaunâtres. Plus ils sont proches de la surface de la peau, plus ils paraissent brillants. Leur taille peut varier, le diamètre est d'environ un à deux millimètres. Les milia n'ont aucune valeur de maladie, mais sont un problème cosmétique en raison de leur bonne visibilité.

Modèle de distribution

Milia apparaît souvent sur le visage. Les joues, les tempes et la région autour des yeux sont souvent touchées. Les paupières peuvent également être affectées. Les autres zones du corps où elles se produisent sont la zone génitale et le clivage. Fondamentalement, ils peuvent survenir dans tous les groupes d'âge et chez les deux sexes. Les jeunes femmes et les femmes ménopausées sont les plus fréquemment touchées. La semoule peut également survenir chez les nouveau-nés.

Types de semoule et causes

Médicalement, une distinction est faite entre les milies primaires et secondaires. La semoule primaire est produite sans cause reconnaissable et présente le schéma typique d'infestation. Les régions touchées sur le visage et autour des yeux se détachent visuellement. En raison du fait que les jeunes femmes et les femmes ménopausées sont souvent touchées, les scientifiques soupçonnent un lien avec l'équilibre hormonal féminin.

Les scientifiques interprètent également la présence de milia chez les nouveau-nés dans la même direction. Ils soupçonnent que les hormones féminines transférées de la mère à l'embryon sont responsables de l'apparition après la naissance. Cette hypothèse est également étayée par le fait que les garçons sont plus souvent touchés que les filles. Jusqu'à présent, aucune preuve de la thèse de l'hormone n'a été trouvée. L'équipe médicale soupçonne également que des facteurs génétiques sont également impliqués, car l'augmentation de l'occurrence pourrait être observée dans certaines familles. Comme décrit ci-dessus, les miliums primaires se développent à la sortie des glandes sébacées et ne guérissent généralement pas d'eux-mêmes. Une exception sont les grains de semoule chez les nouveau-nés, qui dégénèrent généralement complètement en quelques semaines.

La forme secondaire de la semoule est causée par des lésions cutanées. Cela peut être de petites coupures, des écorchures sur la peau, des coups de soleil ou une inflammation locale. La milia se développe exactement au point de la blessure. Dans de rares cas, ils peuvent également être le résultat d'un zona. Ils ne se développent généralement qu'après la guérison de la maladie. Les grains de semoule secondaires disparaissent généralement complètement en quelques semaines après la disparition de la cause déclenchante.

Symptômes

Les grains de semoule blanchâtres-jaunâtres sont très fermes, comme décrit. C'est un différenciateur des points noirs qui sont plus mous et déformables, qui à leur tour sont liés aux différents obturations. Alors que les découpes des kystes cutanés sont remplies de matériau de corne résistant, les points noirs à l'intérieur sont constitués d'un corps gras. En raison de la mélanine stockée, ils peuvent devenir sombres avec le temps. Les points noirs provoquent toujours une inflammation locale, qui se traduit par une rougeur au niveau des bords. Ceci est complètement absent des milia car ils n'ont aucun potentiel de maladie.

Que faire de la semoule

Milia n'a aucun potentiel de maladie. Ils ne font pas mal et ne provoquent pas d'inflammation. Il n'y a donc aucune raison médicale au traitement. Pour les femmes touchées, majoritairement jeunes, elles représentent un problème esthétique et visuel à ne pas sous-estimer. Elles se détachent directement sur le visage et autour des yeux et chaque regard dans le miroir rappelle immédiatement aux colocataires inquiétants. La certitude qu'ils ne s'en iront pas d'eux-mêmes augmente le désir de s'en débarrasser le plus rapidement possible.

Malgré la similitude visuelle, la soi-disant expression n'est pas recommandée, tout comme avec les points noirs. Sinon, en raison de la force de la milia, des douleurs, une inflammation et même des blessures avec des cicatrices peuvent survenir. De plus, la joie d'un déménagement réussi est généralement de courte durée. En règle générale, les granules reviennent après un court laps de temps car la couverture épithéliale n'a pas été complètement enlevée.

Procédures invasives

Si le nombre de grains de semoule n'est pas trop élevé, ils peuvent être éliminés définitivement par un dermatologue ou une esthéticienne expérimentée. Pour ce faire, ils utilisent une procédure spéciale qui n'a pas de conséquences laides et désagréables. La semoule est d'abord ouverte avec une petite incision à l'aide d'une lancette ou d'une canule pointue, parfois également à l'aide d'une presse à comédons. Cela libère le blocage de la sortie de la glande sébum par la peau du dessus. Il n'y a plus de résistance et la semoule peut être soigneusement pressée. Lorsqu'elle est utilisée de manière professionnelle, cette procédure ne laisse souvent aucune conséquence notable et visible, y compris aucune cicatrice.

Un tel traitement doit être effectué entre les mains de professionnels expérimentés, surtout si les milia sont grandes ou situées dans des zones sensibles. C'est le cas des paupières par exemple. Une autre façon d'éliminer les miliums, principalement sans conséquences négatives, s'est ouverte grâce au développement de la médecine au laser. Cela a longtemps été utilisé par les dermatologues pour les problèmes de peau sur le visage. Des études ont montré qu'un laser erbium est particulièrement adapté pour éliminer les miliums. Avec son aide, la couche de peau de recouvrement est d'abord éliminée de manière ciblée. La substance kératinique est ensuite évaporée dans la grotte. Cela crée une petite croûte qui guérit généralement sans complications et sans cicatrice. Cela laisse une peau lisse sans kystes. Cependant, la nouvelle peau est encore très sensible pendant quelques jours. Par conséquent, les médecins recommandent d'éviter la lumière directe du soleil pendant cette période.

Plus les méthodes invasives présentées sont utilisées tôt, moins elles sont complexes car la substance kératinique ne s'est pas encore beaucoup solidifiée. La décision de traiter ou non une infestation de milieu est laissée à l'individu concerné, car il n'y a pas d'indication médicale de traitement. La force motrice derrière l'élimination de la semoule ennuyeuse est basée sur une sensation subjective. Ceci est très influencé par l'impression visuelle. Les accumulations de nombreuses grandes miliums bien visibles augmenteront le désir de les faire enlever et de consulter un expert. Les patients doivent assumer eux-mêmes les coûts. Ils ne sont pas pris en charge par la caisse maladie, la semoule n'étant pas classée comme maladie.

Remèdes maison

Les remèdes maison visent à influencer les conditions externes de la peau, en particulier sur le visage, de manière à ce que les bouchons coincés dans les glandes sébacées puissent se desserrer. A cet effet, on utilise des substances et des méthodes généralement connues de la cosmétique et de l'hygiène du visage. Cependant, une attention particulière est portée aux principes actifs et aux procédés adaptés à l'ouverture des pores et au ramollissement de la substance kératinique. En principe, ces applications peuvent atteindre des milia qui ne sont pas encore trop bien implantées ou qui sont encore en cours d'élaboration. Les grains établis et fortement encapsulés ne peuvent généralement pas être éliminés avec.

Nettoyage de la peau et peeling soigné

Tout d'abord, il est important que les personnes touchées s'assurent de nettoyer régulièrement et soigneusement la peau. Cela empêche les dépôts supplémentaires de particules de peau morte ou de particules de saleté sur les sorties de la glande sébacée. Par exemple, un mélange de vinaigre de cidre de pomme et d'amidon de maïs convient pour cela. Le vinaigre régule le pH de la peau et a un effet anti-inflammatoire. L'amidon de maïs lie l'excès de sébum. L'huile d'arbre à thé est également souvent mentionnée en relation avec des problèmes de peau. Ses propriétés antibactériennes natives seraient connues des aborigènes australiens depuis des siècles. L'huile peut simplement être appliquée sur les zones touchées de la peau et soigneusement lavée plus tard, par exemple pendant la nuit.

Un autre bon moyen de garder la peau propre et souple est d'utiliser des peelings. Un mélange d'huile d'olive, de jus de citron et de grains de sucre convient parfaitement pour cela. L'huile d'olive améliore la teneur en humidité de la peau, tandis que le jus de citron favorise la circulation sanguine. Les grains de sucre provoquent l'effet de peeling et éliminent en douceur les résidus cutanés et les particules de saleté. Des effets similaires peuvent être obtenus avec un peeling au miel. Pour cela, deux cuillères à soupe de miel sont mélangées avec une cuillère à soupe d'huile de jojoba et une cuillère à soupe de sucre granulé. Ajoutez ensuite trois cuillères à soupe de flocons d'avoine pour faire une pâte. Celui-ci est soigneusement massé dans la peau et rincé soigneusement après quelques minutes.

La procédure doit être répétée une ou deux fois par semaine. Les effets du sucre et de l'huile sont les mêmes que lors de l'épluchage précédent. Le miel peut également être anti-inflammatoire sur la peau et aiderait à améliorer l'environnement en liant les radicaux libres. Les peelings stressent mécaniquement la peau. Par conséquent, les soins ultérieurs sont importants. Les crèmes habituelles disponibles pour cela ne sont pas adaptées à l'infestation du milieu car elles contiennent trop de matières grasses. Cela s'installe et ferme les pores des glandes sébacées ouvertes par l'application précédente.

Il est préférable de mélanger vous-même une crème à partir de substances qui soignent et protègent la peau, par exemple avec du thé à la camomille ou du thé vert et de la terre cicatrisante. Une autre mesure classique qui peut être utilisée contre la milia avec ou sans effet peeling est un masque facial. Un mélange d'eau de rose et de bois de santal convient parfaitement pour cela. Pour le masque, deux cuillères de poudre de bois de santal sont transformées en pâte avec de l'eau. Il est appliqué sur le visage et laissé sur la peau pendant 15 à 20 minutes. Pendant ce temps, l'eau de rose peut développer son effet tonifiant sur la peau. Les particules de sébum en excès sont libérées de la peau et peuvent être éliminées lors du nettoyage ultérieur.

L'effet pelage du bois de santal a fait ses preuves. L'application de cette procédure une fois par semaine peut ouvrir efficacement vos pores et aider à desserrer les miliums qui ne sont pas encore serrés. Fondamentalement, les peelings doivent être utilisés avec prudence. Les substances qui stressent mécaniquement la peau ont un effet négatif. Ils stimulent la production de sébum et augmentent l'effet de constipation. C'est pourquoi seuls les peelings avec des additifs à petit grain sont répertoriés ici.

Applications de chaleur

Des effets très chauds pour détendre et nettoyer la peau et pour ouvrir les pores peuvent avoir des applications chaudes et humides avec ou sans additifs. Pour un sauna facial, un chiffon en coton propre est trempé dans de l'eau chaude et essoré. Ensuite, il est placé sur le visage pendant trois minutes. Le processus doit être répété plusieurs fois et la procédure doit être effectuée au moins une fois par semaine.

Un bain de vapeur facial a un effet similaire, dans lequel la tête, recouverte d'une serviette, est tenue au-dessus d'un bol d'eau chaude. L'application prend environ dix minutes et doit être effectuée trois fois par semaine. Des ajouts de vinaigre de cidre de pomme et d'huile de ricin renforcent l'effet.

La prévention

Non seulement la suppression de la milia est importante, mais aussi la prévention pour empêcher la nouvelle génération. Cela est particulièrement vrai pour obtenir les résultats des mesures précédentes visant à les éliminer. La liste suivante montre quelques mesures préventives contre la semoule:

  • Évitez les rayons UV, car trop de lumière UV peut déclencher la formation ou aggraver le développement ultérieur de milia.
  • Tous les remèdes maison qui aident à adoucir la peau et les granules de kératine sont également bons pour la prévention.
  • Nettoyez régulièrement le visage en profondeur, de préférence avec de l'eau tiède, éventuellement mélangée avec du thé à la camomille ou du thé vert.
  • Des visites régulières chez une esthéticienne pour un nettoyage en profondeur complet peuvent être utiles.
  • Évitez les crèmes grasses lors des soins du visage.

Une dernière remarque. Les grains de semoule sont très tenaces et très résistants aux applications extérieures. Par conséquent, rien ne garantit que les conseils sur l'assainissement et la prévention présentés ici seront réellement couronnés de succès. Néanmoins, ils valent la peine d'être essayés, ne serait-ce que parce qu'ils sont bons pour la peau dans son ensemble et peuvent favoriser le bien-être. Si une visite chez le dermatologue ou l'esthéticienne est encore nécessaire, elles sont utiles par la suite pour s'assurer du résultat de la procédure. (fp)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Dipl. Geogr. Fabian Peters

Se gonfler:

  • Denise M. Aaron: Cutaneous Kysts, MSD Manual, (consulté le 4 juillet 2019), MSD
  • Alexander Nast, Christiane Bayerl, Claudia Borelli et al.: S2k guideline on acne therapy, German Dermatological Society (DDG), (consulté le 4 juillet 2019), AWMF
  • Christine Frances Carson, Katherine A. Hammer, T.V. Riley: Melaleuca alternifolia (Tea Tree) Oil: A Review of Antimicrobial and Other Medicinal Properties, Clinical Microbiology Reviews, (consulté le 04.07.2019), CMR
  • Dorothea Terhorst-Molawi: Dermatologie Basics, Elsevier / Urban Fischer Verlag, 4e édition, 2015
  • Martin Röcken, Martin Schaller, Elke Sattler, Walter Burgdorf: Taschenatlas Dermatologie, Thieme Verlag, 1ère édition, 2010

Codes ICD pour cette maladie: Les codes L72.0ICD sont des codes de cryptage valides au niveau international pour les diagnostics médicaux. Vous pouvez trouver par exemple dans les lettres du médecin ou sur les certificats d'invalidité.


Vidéo: Milia Extraction u0026 Cherry Angioma Removal with Electrolysis (Janvier 2022).